Vampire, picture from http://tenebres.chez.tiscali.fr/

Nombre de paragraphes : 175


Dans ce tome, Brennan complexifie son système puisqu'il dote son héros d'un livre de sortilèges, utilisables à tous moment, y compris au combat, et ce, à la discrétion du lecteur. Il introduit également la notion de carte numérotée, dans laquelle le lecteur se déplace à sa guise et se rend aux paragraphes notés pour explorer les lieux. L'humour britannique apparaît un peu plus dans ce tome dont l'ambiance reste néanmoins sombre. Dans cette aventure, il vaut mieux rester prudent et faire preuve d'un minimum de bon sens. Le parcours est par ailleurs parsemé d'énigmes testant la sagacité du joueur. L'énorme différence par rapport au premier tome se situe dans l'exploration : ici, elle est plus souvent dangereuse que gratifiante : beaucoup de morts subites et d'ennemis redoutables attendent Pip au tournant, même si quelques bonus sont disséminés par-ci par-là. Dans l'ensemble, un bon tome, dans la continuité du premier, et qui commence à poser la série dans son format de croisière.


Revenir à la page précédente.