Vampire, picture from http://tenebres.chez.tiscali.fr/

Nombre de paragraphes : 350


Voici donc la suite des aventures du Loup Solitaire. Ce tome est la suite logique et immédiate du premier. Votre mission est simple : rejoindre la capitale du royaume voisin, le Durenor, allié de longue date, afin de récupérer une arme très puissante, capable à elle seule d'anéantir l'armée ennemie. 

Dans ce tome, votre liberté de manœuvre est moins grande que dans le premier, mais nombreuses sont les options qui s'offrent à vous. Dès le départ, l'auteur vous plonge dans l'ambiance de cette aventure : vos ennemis sont visiblement au courant de votre mission et feront tout pour la faire échouer. Ce climat est bien rendu et il est vite clair qu'il va falloir agir avec méfiance et circonspection, on se prend vite à se méfier de tous les personnages en se demandant si un traître ne se cache pas derrière quelqu'un d'apparence affable.

Comme dans le premier tome, le choix et l'usage des disciplines apportent une grande dimension stratégique. Mais, dans ce deuxième tome, on se rend compte qu'il convient aussi de faire preuve de bon sens face aux situations auxquelles on est confronté si on veut s'en sortir, les disciplines ne sauveront pas un héros qui fera preuve d'un trop grand manque de discernement. Ce livre, comme son prédécesseur, est bien calibré et un faible personnage peut tout à fait s'en sortir, même s'il conviendra de faire les bons choix au bon moment. La marge de manœuvre d'un faible personnage est tout de même plus faible que dans le premier tome. Bien sûr, je tiens à préciser tout de suite que les aventures de Loup Solitaire prennent leur véritable dimension quand on lit les tomes les uns à la suite des autres, tant pour la trame narrative que pour les bonus liés à l'acquisition d'objets et de disciplines au fur et à mesure des épisodes. Les évaluations de l'infuence du hasard sont calculées en fonction des bonus qu'on a pu acquérir dans les tomes précédents. Ici, cela n'a pas grande importance, mais la différence se fera sentir dans les tomes suivants.

Parmi les choix de jeu sujets à caution, il est à noter que Joe Dever donne au hasard une part plus importante dans cette aventure que dans le premier tome, un hasard pouvant d'ailleurs conduire en quelques occasions à la mort pure et simple du héros, quelle que soit sa force ou sa maîtrise des disciplines. Ceci étant, cela reste marginal et ne gâte pas ce tome qui tient, à mon avis, le haut du pavé.


Erratum (impression du 4 avril 1985)
299 : lire "Si vous voulez lui donner votre Lance Magique pour qu'il défende l'entrée du tunnel, ou si vous ne possédez pas de Lance Magique, rendez-vous au 118. Si vous possédez une Lance Magique mais ne souhaitez pas vous en séparer, rendez-vous au 102".


Revenir à la page précédente.