Vampire, picture from http://tenebres.chez.tiscali.fr/

Nombre de paragraphes : 400


Encore un livre de la plume de Ian Livingstone. Dans cette aventure, l'auteur innove au niveau du scénario. Ici, point n'est question d'une mission de sauvetage comme dans les quatre volumes précédents. Ici, il est question d'un genre de Fort Boyard particulièrement mortel auquel vous participez de votre plein gré. Le concept est simple : vous pénétrez dans une caverne, et le but est d'en ressortir vivant à l'autre bout. Au menu : des pièges, des monstres, quelques énigmes et, bien sûr, le tout a été conçu pour qu'il n'y ait jamais de vainqueur.

Soyons donc clairs : vos chances de succès sont faibles. Le concept est original, et malgré tout, il est possible de récupérer quelques bonus à l'intérieur du labyrinthe, ce qui confère un petit aspect stratégique. L'aventure est vraiment difficile. Si à quelques endroits, vous pouvez prendre le couloir qui vous chante sans que cela induise des conséquences définitives sur le succès de votre tentative, sachez que, dans l'ensemble, votre droit à l'erreur est assez restreint. Ceci étant, les lieux ne sont pas trop difficiles à cartographier, même si faire le tri entre les fausses pistes et les endroits indispensables risque de prendre quelques tentatives. Sachez que ce livre est perçu par beaucoup comme étant un des meilleurs livres-jeux jamais écrits. Bon, disons que si on aime les "donjons" à explorer, sans se poser d'autre questions que "j'explore la salle ou pas ?" ou encore "je vais à gauche ou à droite ?" alors, pas de doute, ce livre fera votre bonheur ! Pour les autres, attention, la lassitude peut vous gagner. Je vous laisse seuls juges !

Ne passons pas sous silence l'habitude que commence à prendre Livingstone concernant l'équilibre du personnage : en dessous de 10 en habileté et de 8 en chance, votre personnage est bien parti pour finir en chair à pâté.

Pour résumer, un concept original, avec un challenge relevé qui vous occupera un bon moment...


Revenir à la page précédente.